lancement du RADO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

lancement du RADO

Message par didier loranchet le Dim 7 Juin - 18:38

Les distributions de tracts reprennent! (eh oui Andrée, finies les vacances)
Les Dijonnais vont à nouveau rencontrer ces spectateurs assez fous pour battre le pavé de leur ville afin de défendre leur cinéma préféré!
  -Nouvelles têtes!
ce message est envoyé aussi à celles et ceux qui ont manifesté l'envie de rejoindre notre petite équipe et un appel a été affiché sur le panneau dans le hall de l'eldo.
 - Nouvelles missions!
informer de la situation de l'eldorado, parler de la souscription, mais aussi:
informer les gens déjà rencontrés de l'avancement de la lutte
présenter les films à l'affiche
promouvoir les séances spéciales
  -Nouveaux lieux!
en fonction de la programmation, mais aussi de nos envies et de nos facilités de déplacement
  -Nouveau tract!
nouveau tract annonçant la soirée festive du 26 juin avec film surprise

L'équipe de bénévoles que nous nommerons désormais "LE RADO DE L'ELDO"
est invitée à se réunir JEUDI 11 JUIN à 18H à l'eldo
ordre du jour de cette réunion:
-accueil des nouveaux bénévoles
-présentation du nouveau tract
-présentation du programme papier de la quinzaine
-choix des lieux de tractage
-établissement du planning
en préparation à la réunion vous pouvez commencer à repérer les événements culturels ou autres prévus à Dijon entre le 12 et le 21 juin où nous pourions aller tracter
à jeudi
QUE VIVA ELDORADO!
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Dim 14 Juin - 9:40

Manuel, Michel et moi étions présents à la réunion de ce soir pour accueillir 2 nouveaux jeunes "tracteurs": Amélie et Thomas qui nous avaient déjà aidé au rassemblement de la place Wilson.
Nous leur avons d'abord fait part de nos expériences de tractages du mois de mai et communiqué l'argumentaire utilisé pour expliquer la situation difficile de l'eldo (difficultés, causes et conséquences, solutions envisagées...)
Matthias et Costis nous ont rejoint pour nous présenter le programme de la quinzaine:
grande variété des films projetés, constat qu'il est difficile d'identifier une catégorie de public pour tel ou tel film, finalement tous les films présentés peuvent intéresser un public large à condition qu'il soit curieux!
un film a retenu notre attention: "comme un avion" pour la raison qu'il est programmé aussi au Darcy et au Cap Vert alors qu'il est classé Art&essai; Matthias nous a fait part des grandes difficultés qu'il a rencontrées pour obtenir une copie puisqu'au départ seuls le darcy et le cap vert avaient été servis
la venue de Michel Gondry doit être mise en avant pour son caractère exceptionnel, le film a été en partie tourné dans le Morvan et le conseil régional a participé au financement du film (arguments ayant fait aboutir ce projet d'invitation du cinéaste pour l'avant première de son film . Le film "Microbe et Gasoil peut intéresser un public jeune.
Nous avons cherché ensuite dans quels lieux nouveaux nous pourrions distribuer tracts et programmes (La Vapeur, marché des Grésilles, festival Oenomusic...)
un planning complet vous sera proposé très prochainement

la distribution des nouveaux tracts a commencé dès la fin de cette réunion puisque j'ai rejoint Marguerite à l'auditorium où nous avons donné "des nouvelles du cinéma Eldorado" (slogan du soir) aux mélomanes venus assister au dernier concert de la saison
bon accueil, beaucoup étaient content de prendre le nouveau programme avec le tract
petite remarque: nombre de ces mélomanes semblent être atteint de daltonisme car ils étaient persuadés d'avoir eu le tract jaune que Matthias avait imprimé une heure avant, alors qu'ils ne pouvaient avoir eu que celui du mois de mai qui était rouge...


Si vous voulez nous rejoindre dans les jours qui viennent voici le programme:
vendredi à 10h30 Michel sera au marché, rue musette à son emplacement habituel avec les tracts et les programmes
vendredi à 18h Didier sera à l'entrée de la cour de Bar pour l'ouverture de "clameur(s) avec les tracts...
vendredi à 19h45 Adélie et Didier seront devant la Vapeur avec les tracts...
samedi à 10h30 Michel et Didier seronta au marché, rue musette à son emplacement habituel avec les tracts et les programmes
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Mar 16 Juin - 21:53

vendredi, cour de Bar, ouverture du festival Clameur(s)
très peu de monde + la pluie: du coup j'ai battu en retraite après avoir laissé des tracts au personnel du MBA (acquis à notre cause) pour les mettre dans l'espace info du musée
vendredi, la Vapeur:
très bon accueil du personnel de la Vapeur prévenu de notre arrivée par Léa. Malheureusement il n'y avait presque personne! nous avons laissé programmes, tracts et cartes de souscription dans l'espace club (rmq: la Vapeur ne fait-elle pas partie des points de dépot du programme?
vendredi et samedi au marché:
comme l'avait prédit Michel nous avons des fidèles!
on vient nous demander le programme, des souscripteurs nous demandent comment évolue la situation, on nous demande aussi où est l'office du tourisme...
de nombreuses personnes s'arrêtent pour discuter:
Un monsieur travaillant à la plate forme "graines de start" nous conseille de faire notre campagne de crowdfunding sur ce site qui est régional et propose des aides pour la mise en place des projets.
Un membre de l'assoc "Siel Bleu" se désespère de ne pas avoir de réponses de l'Eldo concernant une éventuelle soirée spéciale pour le film "les optimistes" (je lui ai dit que le cinéma était très sollicité pour organiser des soirées et ne pouvait répondre à toutes les demandes, j'ai pris ses coordonnées et les ai transmises à Costis)
L'ancien patron du Chez Nous par ailleurs père d'un des chanteurs de la chorale de Marguerite se propose pour faire le cuisinier si on a besoin lors du repas solidaire
Une dame âgée signale que l'éclairage est très insuffisant dans la salle 3 et qu'elle ne voit pas les marches (je lui ai indiqué un horaire où le film qu'elle souhaitait voir passe dans la salle 1)
une dame attend depuis des mois sa carte de Collectif Eldo (je lui ai indiqué qu'elle l'attendait certainement à l'accueil du cinéma)
2 membres de collectif eldo m'ont demandé quel était la place de Collectif Eldo dans le dispositif de lutte (j'ai expliqué la composition du comité et sa plus grande réactivité)
plusieurs personnes s'étonnent qu'il n'y ait pas de pétitions (j'ai expliqué que la souscription tenait lieu d'engagement, 350 donateurs sont autant de soutiens actifs, même en donnant peu on s'engage auprès de l'Eldo!)
"Comme un avion" programmé au cap vert étonne beaucoup,
Michel Gondry n'est pas si connu que ça,
Un ancien banquier s'étonne de voir autant de monde derrière le comptoir de l'Eldo, n'y aurait-il pas des économies à faire en réduisant le personnel (là j'ai sorti le grand jeu: l'Eldorado est ouvert toute l'année 7 jours sur7 de 9h à minuit
le travail ne se limite pas à vendre les tickets: prévisionner et choisir les films, contacter et négocier avec les distributeurs, préparer les soirées spéciales, rédiger les programmes, mettre à jour le site contacter les asso pour les films à sujet, coordonner le dispositif école et cinéma, accueillir et conseiller les spectateurs, bref quand j'ai eu fini, mon interlocuteur a émis le souhait de faire du bénévolat pour l'Eldo quand il serait en retraite- )
une dame ayant participé à l'opération fauteuils regrette de n'avoir jamais eu de reçu fiscal (...)
à ce propos peut on donner en espèces et bénéficier de la défiscalisation?

voilà, j'ai certainement oublié des choses, je compte sur Manuel et Michel pour compléter si besoin (je crois que Michel a rencontré un acteur du film de Gondry qui lui a parlé de son rôle important dans le film...)
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Mar 16 Juin - 21:53

Didier me demande d’apporter un complément d’information :


1 - Samedi matin, un petit groupe de jeunes hilares, bien remuants et chahuteurs, prend quelques tracts et programmes ; l’un d’eux revient sur ses pas et évoque quelques instants ses souvenirs, surpris d’apprendre que l’Eldo programme une rencontre, ce lundi 22 prochain, avec Michel Gondry avec projection du film tourné en partie dans le Morvan.

Surpris d’être ainsi ignoré et ne pas invité, alors que lui seul peut se reconnaître sur l’écran. Il est le seul à être vu dos tourné aux spectateurs, dont on voit à la fois le casque et les fesses ! Ce doit être sa seule apparition à l’écran !

Commentaire de sa part : dommage que Michel Gondry n’amène pas avec lui Audrey Toutou, s’aurait été sympa pour le public ….

2 - Plusieurs spectateurs de l’Eldo pestent vivement contre la programmation de films « Art et Essai » à des heures impossibles (pour eux), trop de films sélectionnés, sans doute faudrait-il en passer moins, mais en donnant un peu plus de séances à chacun.

3 - Doléances : certains semblent bien connaître (ou avoir connu) les difficultés éprouvées par le « Collectif Eldo » et son désengagement actuel des affaires. Ils sont aussi très surpris de voir qu’un Comité d’action a été créé en faisant appel à d’autres bénévoles dont ils n’ont jamais entendu parler.

On me demande qui je suis et d’où je viens, pourquoi je tracte pour l’Eldorado et quels sont mes liens avec l’organisation actuelle ?

J’avoue être un peu surpris, car certains semblent laisser entendre qu’ils ont été relativement proches de l’Eldo … mais qu’ils ont quitté pour d’obscures raisons sur lesquelles ils ne s’étendent pas !

4 - On me parle aussi de la sélection des films projetés à l’Eldo. Qui fait quoi ? Comment les programmes sont-ils définis ? Il m’est impossible de répondre à ces questions pour lesquelles je conseille aux demandeurs de se rapprocher des responsables de l’Eldo.

5 – Nombreux sont ceux qui demandent le programme car ils n’arrivent pas à se le procurer, leurs lieux habituels en sont démunis. Et ils assurent aussi fréquenter (plus ou moins) les salles de l’Eldo. Ne faudrait-il pas une réflexion avec l’ensemble des distributeurs et porteurs en ville pour comprendre ce qui peut être éventuellement amélioré ?

En prévision de l’édition du prochain tract, je suggère de mettre une note sur la diffusion en mode électronique du programme de la quinzaine, donnant l’adresse utile pour se faire inscrire comme destinataire.


C’est tout pour aujourd’hui … attendons la semaine prochaine avec d’autres commentaires !

Quant aux encouragements à persévérer et félicitations de toutes sortes, ils sont nombreux du genre : c’est bien continuez ! Ne baissez pas les bras !

Michel
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Mer 17 Juin - 8:46

Ce mardi matin de 10 h.30 à midi 15, j’ai assuré la distribution à l’angle des rues Musette et François-Rude, avec un petit paquet de tracts (une bonne cinquantaine) qui a été vite épuisé.

J’ai ensuite continué la distribution avec le programme Eldo. Gros succès ; les gens prennent bien plus volontiers le programme que le tract.

Certains sont enthousiastes après avoir vu « Comme un avion » et me suggère d’aller le voir !

La carte postale « Souscription » qui a souvent accompagné les programmes … sera-elle suivie d’effet ? Le facteur portera la réponse.

Rencontré aussi une personne de Grenoble laquelle m’indique comment l’Art & Essai a été « sauvé » dans une ville qui doit être Bourg-en-Bresse ou Annecy … je n’ai pas fait attention à la ville …

Le Cinéma Art & Essai de cette ville, indépendant était dirigé par une association qui s’épuisait dans une lutte fratricide avec le Multiplexe local

La solution est venue grâce au rachat du Cinéma indépendant par le groupe propriétaire du Multiplexe qui a alors épongé les dettes, maintenu l’association de bénévoles dans ses fonctions d’animation et de programmation A & E, le Multiplexe lui laissant toute liberté « culturelle » et ne programmant que les films commerciaux dans ses salles.

Tout le monde y aurait trouvé son compte, selon mon interlocuteur grenoblois lequel m’indique que cette solution devrait pouvoir aussi s’appliquer à Dijon !
Mais qu’est donc devenu le personnel salarié du Cinéma indépendant, s’il en avait ? Réponse : ne sait pas.

Moralité : le Cinéma A & E est toujours debout, il tourne … mais l’indépendance n’est plus qu’un souvenir du passé. Est-ce cela que nous voulons pour l’Eldorado ?
Michel
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par Ludovic le Dim 28 Juin - 18:15

Pour information, il s'agit bien du cinéma Art & Essai les 4 Nemours situé à Annecy, qui appartient au groupe Gaumont-Pathé tout comme le multiplexe Décavision (racheté en 2013).

Ludovic

Messages : 1
Date d'inscription : 28/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Dim 28 Juin - 20:26

jeudi, Bistrot de la Scène:
sous un léger crachin un peu désagréable je distribue tracts et programmes à un public très peu nombreux, quelques jeunes intéressés par la soirée Gondry.
Andrée aura plus de chance le lendemain où l'affluence sera plus conséquente.
vendredi, le Consortium:
le public arrive mais au compte goutte, je rencontre des suisses, des anglais, 3 dames de Clermont ferrand qui font la tournée des expo dans l'est (Metz, Bale, Besançon, Dijon) je n'ose pas leur parler des cinémas de Clermont car je ne me rappelle plus qu'elle est la situation là-bas, il me semble que c'est un fief de ciné-alpes?
Je profite de la sortie de Xavier Douroux (le directeur) qui raccompagne des invités à leur taxi pour lui demander si je peux lui laisser mes tracts et quelques cartes...Bien-sûr me répond il on va les mettre! et en bonne place puisqu'il les placera sur le comptoir d'entrée à coté des infos du Consortium. du coup je fonce à l'eldo pour reprendre des cartes de souscriptions pour complèter.
samedi matin:
déconvenue! mon vélo n'aime pas les tractages! deuxième crevaison en 15 jours!
je l'emmène chez le réparateur et vais à pied au marché des Grésilles:
grand moment de solitude, je ne sais pas où me placer pour bien tracter, la plupart des gens m'ignore et je ne sais pas trop comment les aborder, j'aimerais tellement leur dire d'aller voir MUSTANG...
je décide de laisser tomber et je prends le tram direction la rue Musette où je suis plus à l'aise:
je tombe sur un interlocuteur récalcitrant qui contre systématiquement tout ce que je dis:
il ne faut pas demander d'argent à la mairie, c'est une faute!
il ne faut pas parler de films art&essais ça fait fuir tout le monde
...etc..
une dame qui fréquente épisodiquement l'eldo trouve qu'on y cultive un entre-soi gênant et qu'une élite s'est auto-formée autour de l'eldo: ça discute au guichet, dans le hall et ça s'interpelle dans les salles...il faudrait s'ouvrir un peu aux autres
quoi lui répondre? j'avoue ne pas avoir trouvé. Que l'eldo soit un lieu où l'on discute c'est bien non?
samedi après-midi, je récupère mon vélo et comme il me reste des tracts et des programmes je décide de les écouler en ville où je dois aller faire une course (pas de vélo) je m'installe au croisement des rue du Bourg et rue Dauphine:
l'endroit est bien, beaucoup de passage, de la place pour discuter avec les gens qui s'arrêtent
je rencontre un ancien dijonnais qui habite maintenant Toulouse et est de passage à Dijon; il est content et désolé d'avoir des nouvelles de l'eldo qu'il a fréquenté assidûment par le passé. Il pense qu'à Toulouse la fréquentation de l'Utopia repose sur les abonnés et que les problèmes de fréquentation sont les mêmes

je me demande si nous ne devrions pas abandonner les tractages dans les lieux culturels où l'on rencontre un peu toujours les mêmes (sourires d'entre soi).
tracter en ville tout simplement dans des lieux où il y a du passage et des gens de tous âges et condition, de plus on peut choisir l'heure et le temps qu'on va y rester

pour les grésilles, il serait peut-être plus utile de passer par les assoc du quartier pour présenter l'eldo à la population

autre idée: que le prochain tract soit plus dirigé vers un public élargi donc pas forcément dijonnais puisque nous rencontrons beaucoup de gens de passage,
la façade de l'eldo pourrait apparaître au recto avec le slogan, au verso le texte pourrait s'adresser aux non dijonnais ou dijonnais ne connaissant pas bien l'eldo, (pour les dijonnais cinéphiles le programme suffirait)
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Dim 28 Juin - 20:26

Ce matin au carrefour des rues Musette et François-Rude, foule habituelle du samedi matin. On me demande déjà le programme de la prochaine quinzaine !

A deux pas de nous, il y avait 3 représentants du Parti Communiste Français qui sollicitaient la solidarité du peuple français avec le peuple grec. Eux, ils avaient quand même plus de « pain sur la planche » que nous. Pour l’Eldo nous recherchons 80.000 euros, eux c’est un trou de 80 milliards d’euros qu’ils cherchent à combler !


Questions et suggestions recueillies sur le trottoir :

Si faut réserver pour la soirée Michel Gondry … réponse : dépêchez-vous car il n’y en aura pas pour tout le monde, bien que le film passera simultanément dans deux salles !

Comment avance la souscription, s’il n’est pas trop tard pour envoyer sa contribution …. Je rappelle à chaque demande les instructions écrites pour bénéficier de la réduction fiscale à 66% en indiquant où c’est sur la carte postale.

Si tous ceux qui promettent, respectent leurs engagements … tous les espoirs seront permis et cela devrait se savoir !

Une dame (visiblement une habituée des Amis de l’Eldo et/ou du Collectif Eldo) m’indique qu’il serait bon que chaque « tracteur Eldo » puisse recevoir des sacs publicitaires Eldo pour les vendre au prix contractuel de 10 euros en les proposer aux passants susceptibles de nous aider.

Moi je veux bien essayer, mais il faudrait s’assurer que ce démarchage dans les rues (ou espace public) soit autorisé par la réglementation en vigueur. Je n’ai nulle envie de me retrouver au Poste de police arrêté comme un dangereux malfaiteur abusant de la crédibilité des mamies dijonnaises.

Rencontré aussi plusieurs nouveaux dijonnais (arrivés depuis plusieurs années quand même !). Ils connaissaient les salles du centre-ville mais ignoraient tout de l’Eldo et de ses tarifs compétitifs. Ils viendront disent-ils prendre l’Avion chez nous … au tarif « low-cost » …..

Beaucoup de « seniors » à la retraite ont eu un faible pour l’Eldo de leur jeunesse et raconte combien ils étaient heureux en ce temps là. Mais depuis des années, ils n’y vont plus, faute de temps, de jambes, d’éloignement, d’état de santé, ils ne sortent plus le soir car les rues ne sont pas sûres à l’époque où nous vivons …

Plusieurs personnes ont eu connaissance du thème de « Mustang » et demande comment l’Eldo peut faire mieux connaître ce film d’émancipation de la jeunesse dans les familles, disons « traditionnelles » que l’on rencontre de plus en plus autour de nous ? C’est courageux de passer un film qui peut déplaire par certains côtés où l’on met en évidence des jeunes filles insoumises dans leur pays !

Et aussi bien des personnes ne vont jamais au cinéma … leur dernière fois remonte à plus de 30 ou 40 ans … il y en a ! Je suppose que des enquêtes ciblées doivent déterminer la répartition des X millions de spectateurs annuels en France, ou dans une région ou encore une ville donnée ….

Bon dimanche à tous

Michel
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Dim 28 Juin - 20:28

J'ai oublié de vous dire que ce soir comme j'allais y chercher quelqu'un, j'ai essayé de tracter devant la gare, pas terrible! les gens ont les bras chargés de valises, pas pratique pour prendre les tracts.
j'ai tout de même rencontré un ado (qui aurait pu être copain avec Microbe et Gasoil) qui ne connaissait pas du tout l'eldo mais qui trouvait que je n'avais pas choisi la bonne place pour distribuer mes tracts, comme je lui ai expliqué que j'attendais quelqu'un et que je ne pouvais pas changer de place puisqu'on s'était donné rdv là, il m'a pris des tracts et des prog. pour les distribuer plus loin, là où c'était mieux selon lui (je lui ai demandé de ne pas aller trop près de l'olympia parce que c'était un peu comme des ennemis...il est parti avec ses tracts après m'avoir solennellement serré la main et remis ses écouteurs sur les oreilles...
et je ne l'ai plus revu (j'espère que la famille Massu ne l'aura pas kidnappé!)
un Messin m'a dit que dans sa ville, les cinémas c'est pire qu'ici et qu'un grand circuit est en train de tout racheter.
Voilà les dernières nouvelles de tractages...
Didier
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Dim 28 Juin - 21:47

Première remarque: le lancement des soldes a une influence certaine sur nos séances de tractage en ville: on ne nous demande plus seulement l'office du tourisme mais aussi la boutique Jules, IKKS, la moutarderie Fallot et la place Bercy...

Le lancement de la fête du cinéma oriente l’intérêt de nos interlocuteurs vers les questions de tarifs:
j'en avais entendu parler mais je ne l'avais pas encore rencontrée: l'étudiante qui ne connait pas l'existence de la carte culture! 3,50€ la séance pour les heureux détenteurs de cette carte qu'on peut se procurer à l'eldo, c'est encore moins cher qu'à la fête du cinéma! mais je n'ai pas pu lui dire combien coûtait cette carte, il faut que je me renseigne...
un jeune homme qui n'est plus étudiant malgré son allure juvénile profitera pleinement de la fête du cinéma, je l'informe sur le carnet de 10 places à 48€ mais il n'est pas assez souvent sur Dijon pour choisir cette solution, le plein tarif lui semble correct.
une dame ne savait pas que l'eldo proposait des séances à midi à 4€ toute l'année
ça vaudrait peut-être le coup de faire une info papier à la rentrée uniquement sur les tarifs

Autre lancement qui prend des allures de fusée à 3 étages (comme on peut le remarquer, je n'ai pas dormi pendant la soirée de soutien et le film surprise m'a fortement marqué...) autre lancement donc: celui de Microbe et Gasoil.
premier étage: lancement spectaculaire et explosif! l'avant première a eu le succès que l'on sait, les échos dans la presse et sur le web ont fait le reste les gens à qui nous parlons du film sont au courant
deuxième étage: il faut accompagner le film en douceur jusqu'à la date de sortie, le rado de l'eldo s'y emploie en distribuant les cartes fournies par le distributeur au dos desquelles nous avons apposé le tampon de l'eldo! gros succès de cette petite carte distribuée comme un cadeau à celles et ceux qui ont accepté de prendre tract et programme.
troisième étage: la sortie du film le 08 juillet, à suivre...
Lors des précédents tractages on nous a souvent parlé des cinémas d'autres villes (Annecy, Metz, Avignon, Toulouse) cette fois ci c'est du Diagonal de Montpellier dont on nous fait l'éloge, ce cinéma qui semble avoir traversé des difficultés marche très bien aujourd'hui d'après mon interlocuteur.
Profitons des vacances pour aller dans tous ces cinémas, y déposer tracts et cartes de souscription! nombres des cinéphiles fréquentant ces salles seront certainement heureux de nous aider!
Pour finir, en vrac:
une dame prend un tract en me disant qu'elle préfère ça au parti communiste: prêt à toutes les veuleries pour la gagner à notre cause, je lui affirme que si le PCF vient essayer de nous prendre notre place nous le chasserons!
un correspondant du Bien Public trouve qu'il y a plus d'articles sur l'eldo depuis quelques temps dans ce journal et s'en félicite
une mamie qui emmène ses petits enfants aux séances ateliers de ciné-mômes demande s'il est prévu quelque chose pour les vacances et me fait part d'une difficulté qu'elle rencontre: trouver des films qui conviennent à ses 2 petits enfants qui ont 4 et 9 ans: ça tombe bien, dans le programme Shaun le mouton est conseillé par l'équipe de l'eldo aux 4 à 102 ans! la mamie est dans la fourchette, elle va pouvoir s'éclater aussi!!!
Un espagnol de Dijon qui fait visiter la ville à une espagnole d'Espagne est très satisfait de mes explications pour trouver la moutarderie Fallot; rassuré sur l'issue de sa quête il prend le temps de regarder le programme avec moi, je lui signale Los Olvidados qu'il viendront voir, je l'espère lundi prochain!
Michel, si tu as des infos supplémentaires à donner, je te passe le clavier.
tu pourrais nous raconter par exemple ce sauvetage dont tu m'as parlé...car il faut le dire: le tracteur de l'eldo peut être aussi à l'occasion un héros!
amitiés à tous
merci et bravo à Marguerite et sa troupe pour leur très belle prestation de vendredi, c'était magnifique!
Quand au film surprise...mais je sens que je commence à être un peu long donc je m'arrête là et vous dis
à bientôt et que viva eldorado!
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Lun 13 Juil - 22:31

Bonjour à tous,


Petit constat montrant l’excellente éducation de notre jeunesse, lors du dernier tractage, Didier et moi, samedi 27 juin, à l’angle des rues du Bourg et Dauphine.

Un petit môme (entre 4 et 5 ans, à mon avis) s’approche de moi et voyant ce que je distribuais, me demande d’une petite voix :

Bonjour Monsieur, pourrais-je avoir une image s’il vous plait, c’est pour mon album.
L’image en question était le carton réclame de « Microbe & Gasoil ». Je lui donne l’objet de son désir.

Merci Monsieur, me dit-il en serrant l’image sur son cœur, tout en galopant rejoindre ses parents qui l’attendaient un peu plus loin.

Moralité : si l’on veut avoir des spectateurs « assidus et fidèles » dans l’avenir, il faut les convaincre de bonne heure et leur indiquer le chemin de l’Eldorado !

Michel
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Lun 13 Juil - 22:32

Bonsoir à tous,


Hier mardi 7 juillet, j’ai diffusé en un peu plus de deux heures, près de 300 programmes Eldorado pour la quinzaine du 8 au 21 juillet.
C’est dire que le programme est demandé et que nous sommes déjà attendu.

- 1 - Certaines personnes m’informent que la boulangerie dans laquelle ils se procurent le programme est fermée pour congés.
L’Eldorado a-t-il reçu un signalement de la part des diffuseurs lesquels ont nécessairement constaté ces fermetures en portant les programmes ?

- 2 - De nombreuses personnes ont envie de voir « Microbe & Gasoil » mais comme elles vont partir en vacances, elles craignent que Microbe ne soit parti un peu plus loin ! Comment les rassurer sur le nombre de semaines de diffusion prévues ?

- 3 - Contact intéressant avec un jeune diplômé de la faculté de Musicologie (Ancienne faculté de lettres, rue Chabot-Charny).

Les jeunes étudiants et futurs diplômés en Musicologie seraient un peu plus ouverts aux différentes expressions culturelles que l’ensemble de la population étudiante dijonnaise. D’une manière générale les étudiants dans les disciplines « ordinaires » sont peu curieux pour d’autres domaines que celui dans lequel ils s’instruisent.

Le peu de succès de la carte Culture, bien que d’un coût modique, montre qu’à peine 10 % des étudiants inscrits à l’Université de Bourgogne en bénéficient. Alors que cette carte offre de nombreuses possibilités.

Il m’informe qu’une journée accès Culture est organisée à l’Université, en début de cycle universitaire – vers le 20-25 septembre – au cours de laquelle les différentes associations culturelles viennent présenter leurs programmes. Il nous suggère d’envoyer une délégation expliquer ce que fait l’Eldorado en matière de diffusion de la culture cinématographique. Sans doute existe-t-il au niveau de l’U.-B. un secrétariat général qui saurait nous documenter sur cette journée et les moyens d’y participer ?

Les étudiants en Musicologie sont environ 150 à 180, serait-il possible de déposer des programmes Eldorado dans leur lieu d’accueil rue Chabot-Charny à leur intention ?

Je lui ai donné l’adresse courriel de l’Eldorado en lui indiquant que sa contribution et ses remarques sur la vie culturelle des étudiants à Dijon seront les bienvenues.

Michel
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Lun 13 Juil - 22:35

samedi, canicule oblige, notre séance tractage rue Musette commençait plus tôt, 9h30, ce qui ne nous a pas empêché de finir à la même heure que d'habitude, midi...
bon accueil, tracts et programmes s'écoulent facilement bien qu'ils ne soient plus de la première fraîcheur: un monsieur qui tient en main tract et programme donnés par Michel s'avance vers moi pour que je lui redonne le tout, ce que je fais un peu interloqué...
Les cartes "Microbe et Gasoil" estampillées "Eldo" sont toujours appréciées: une dame qui a assisté à la soirée Gondry trouve que c'est une très bonne idée de faire la promotion du film, un monsieur qui lui, a manqué l'AV est ravi d'apprendre que le film sort Mercredi. Un parent me demande s'il peut emmener son fils de 13 ans voir le film, je réponds positivement sans hésitation!
Les cartes annonçant la ressortie du petit dinosaure ont aussi du succès, surtout auprès des mamies qui se retrouvent avec leurs petits enfants sur les bras pour les vacances, un petit bémol: l'étiquette collée sur la carte annonçant la date de sortie à l'eldo déplaît aux enfants qui tentent vainement de la décoller. J'ai même cru qu'on allait avoir une grosse colère d'un petit de 3 ans vite désamorcée par la distribution d'une carte Gondry qui elle est sans étiquette, ouf.
Mathilde Seigner semble être une actrice très clivante: détestée par certains (plutôt genre public eldo) adulée par d'autres (plutôt genre.. atypiques). N'ayant pas vraiment d'idée sur la question je suis allé voir une mère, intrigué par la ferveur des pro Mathilde (c'est tout de même un comble je pousse les gens à aller à l'eldo et ce sont eux qui m'incitent à y aller pour un film sur lequel j'avais décidé de faire l'impasse). et bien Mathilde est très très bien, je pense même que les allergiques à Mathilde peuvent y aller sans risquer la crise d'urticaire!
J'ai eu droit aussi au discours habituel sur les jeunes qui ne s'intéressent plus à rien, que dans le temps on était plus curieux et qu'on allait pas passer son weekend chez papa maman. j'ai repensé fugitivement à la soirée Gondry et à la réponse du jeune acteur à la dernière question sur ce même thème, étions nous si nombreux à construire des voitures maison à l'époque de notre jeunesse,
Comment reconnaître parmi tous ces gens, les microbes et gasoil d'aujourd'hui
Dans un entretien donné aux inrocks, Miguel Gomes parle de son expérience de spectateur: "il n'est pas donné à tout le monde d'être un bon spectateur...quel est le regard d'un individu confronté à un film,et qu'est ce que cet individu peut donner en retour au film? c'est un échange."
Et si ces films qui passent à l'eldo s'adressaient d'abord aux inquiets, aux désolés et aux enchantés...
du coup, dans un reflexe "tim burtonien" je cible pour distribuer mes tracts les éclopés, les moches, les mal-habillés, les bizarres, les un peu paumés et je me plante un peu parce que je sens que quelque part je les agresse ...
à tracter sous la canicule,..les idées deviennent moins claires....

en bref:
une dame ressasse un problème de tarif avec la carte performance qu'on lui aurait refusé à l'eldo...
une jeune mère me parle des séances biberons, je lui signale que ça n'existe plus depuis longtemps et que l'affichage de la salle d'attente de sa pédiatre n'est pas très à jour
il parait que la clim est trop forte à l'eldo et pas assez au devosge...
la carte culture est inconnue des étudiants originaires de Mirebeau où ils passent certainement leurs week-end...
à la semaine prochaine?
J'ai oublié de signaler que l'annonce de l'article de Télérama fait forte impression, même si certains semblaient me prendre pour un gros mytho. Une personne m'a signalé que mr Ferenczi participe à une émission de canal + dont j'ai oublié le nom mais qui semble être assez prescriptrice puisque cette dame choisit les films qu'elle ira voir après avoir visionné l'émission.
Concernant les prochains tractages je ne pensais pas faire de planning, trop de gens sont déjà partis...le plus simple est que celles et ceux qui veulent tracter l'annoncent sur cette liste pour que d'autres puissent les rejoindre si possible
en ce qui me concerne, je pensais faire la rue Musette vendredi et samedi matin, comme d'hab
il y a aussi le festival oeno music si ça tente quelqu'un mais il faudrait être nombreux...
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Lun 13 Juil - 22:38

P.S.1 : ce que Didier oublie dans son rapport moral de tractage, ce sont les personnes qui nous décrivent la foule qui fait la queue et s’entasse dans les deux ou trois salles de l’Olympia et de Darcy pour y voir le dernier film d’animation « Les Minions » … ce serait la grande folie du moment.

Une dame m’expliquait que ce dernier mercredi, 4 salles étaient fermées à l’Olympia (je n’ai pas compris pourquoi) et que deux salles seulement passaient « Les Minions ». Elle était toujours dans la queue avec ses petits-enfants alors que les deux salles étaient déjà pleines et ne pouvaient en accepter plus. Alors l’un des responsables du cinéma a détourné la queue vers le Darcy où l’on pouvait accueillir le surcroît de spectateurs. La queue s’est alors transportée vers le Darcy, mais la dame et ses petits-enfants n’y sont arrivés qu’après le début du film …. Qu’importe, ils en auront manqué un petit bout, mais ils n’auront pas fait la queue pour rien !

P.S.2 : on nous demande de plus en plus, si les efforts que nous dépensons « en tractage » portent des fruits et si les gens retrouvent le chemin de l’Eldorado. Ce sont bien évidemment des personnes qui connaissent (de près ou de loin) l’Eldo qui manifestent cette curiosité. Ma réponse est de dire que c’est à chacun de convaincre son voisin que l’Eldo c’est un cinéma formidable et que la seule manière de le sauver c’est y amener des spectateurs et, ce, de manière durable.

Qu’il est évidemment bien trop tôt pour interpréter les statistiques ; c’est ainsi que lorsque les films projetés sont « porteurs » la fréquentation est au rendez-vous.
Si une petite équipe de bénévoles fait le trottoir pour l’Eldo, ce n’est pas pour bronzer mais pour bien pour faire connaître les films que l’on peut voir à l’Eldo.
Et que toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour tracter avec nous !

P.S.3 : un magasin (vente cafés en grains et thés) et débit de boissons avec terrasse sur la place François-Rude, le Café des Colonies m’a demandé ce matin des programmes pour les mettre à disposition de ses clients. Sans doute serait-il bon d’inscrire cette maison dans la liste des points de diffusion à alimenter chaque quinzaine.
Michel
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Mar 21 Juil - 17:23

Que deviennent les programmes distribués à tous ces inconnus qui ne viendront peut-être jamais à l'eldo? Cette question traverse parfois l'esprit du tracteur qui consciencieusement, les propose à tous les passants, sans distinction, dans le but de faire découvrir le cinéma Eldorado à tous les publics. Une réponse nous a été donnée ce matin par un petit garçon dont la maman nous avait pris un programme et qui est repassé devant nous avec à la main un joli avion en papier sur lequel on pouvait encore reconnaître des fragments de titres de films. Il est vrai que le programme de l'eldo invite au voyage...
D'autres insistent pour avoir le programme de l'eldo: ainsi vendredi dernier, une dame travaillant au foyer de jeunes filles du bld de la Trémouille nous prenait un petit paquet de programmes pour le mettre à l'accueil du foyer; ce matin une de ses collègues est repartie avec des cartes cultures et la première dame rencontrée à nouveau et à qui je n'avais rien de plus à donner m'a demandé si le foyer ne pourrait pas devenir un point de dépôt régulier pour les programmes. Je pense qu'il faut le faire car sinon nous allons être obligés d'aller tracter devant ce foyer duquel nous nous sommes déjà dangereusement rapprochés: des messieurs d’âge mûr tractant devant un foyer de jeunes filles, de quoi ruiner l'image de l'Eldo!
Quant aux programmes laissés dans les boulangeries par les distributeurs bénévoles, nous avons découvert avec effroi qu'un sort funeste leur est parfois réservé: une dame nous a raconté avoir vu la patronne de la boulangerie qu'elle fréquente opérer à un classement vertical définitif sur les dits programmes à peine quelques minutes après leur dépôt!
Nous étions donc postés ce matin rue des Godrans, soit à quelques centaines de mètres de notre place habituelle rue Musette. et pourtant nous rencontrons des gens pour qui l'Eldorado semble beaucoup plus éloigné: comment y aller? Où peut-on se garer? Un monsieur nous explique que la situation géographique de l'Eldo est un handicap rédhibitoire. Une jeune mère signale que ses enfants vont chaque année au cinéma avec l'école au Devosge en tram. A toutes et à tous nous expliquons que nous sommes conscient du problème et que nous espérons que le futur réaménagement du parc de salles (liés au projet de multiplexe cité de la gastronomie) permettra à l'eldo d'accéder à des salles supplémentaires en centre ville.
En centre ville nous y sommes et en indiquant le chemin de la poste à des passants nous pouvons nous rendre compte que nous sommes à 2 pas du Devosge qui a aussi ses adeptes, tel ce monsieur qui ne va plus à l'eldo parce que la programmation y est moins bonne: c'est l'occasion d'expliquer les problèmes liés à la distribution des films et la position fragile de l'eldo. A la fin de la discussion j'offrirai à ce monsieur le livret édité par le distributeur du film de Miguel Gomes "les mille et une nuits" film qu'on ne verrait certainement pas à Dijon sans l'Eldorado!
La programmation donne lieu aussi à des attentes: une jeune femme aimerait bien pouvoir assister à la projection de films indiens; ça tombe bien le film Masaan est toujours à l'affiche! je lui en fais un rapide résumé mais ce n'est pas à ce genre de films qu'elle pense, ce qui l'intéresse et même la passionne c'est le cinéma populaire indien. Elle a bien conscience que ce cinéma n'est sans doute pas tout à fait dans la ligne éditoriale de l'eldo mais elle regrette qu'on ne puisse le voir à Dijon et ne voit que l'eldo capable d'une ouverture d'esprit suffisante pour diffuser de tels films; elle m'explique alors qu'elle est abonnée à la newsletter d'un petit distributeur de films indiens qui se démène pour placer ses films et réussit parfois à le faire dans des villes plus petites que Dijon, elle me donne l'adresse du site*, je lui promets d'en parler à l'équipe de programmation, elle repart aussi avec le livret des mille et une nuits...
*le distributeur en question s'appelle AANNA et voici le lien vers son site:
http://aannafilms.fr/
il distribuent un film qui sort en septembre qui a pour titre QUEEN

Bonjour à tous,

Se poster à la montée ou la descente du tram, très mauvaise suggestion à ne pas suivre, les gens s’y engouffrent ou nous bousculent … ils ne sont absolument pas réceptifs.

Pour vendredi ou/et samedi (en fonction de la disponibilité des nouveaux programmes), sans doute serait-il bon que nous puissions constituer deux équipes, la première pour le carrefour habituel des rues Musette et François-Rude, la seconde au carrefour des rues des Godrans et Bannelier. Nous pouvons y accrocher les flux des voyageurs descendant du tramway (Lignes 1 & 2).

Mais aurons nous assez de bras pour tracter ? Grand merci à ceux qui nous feront part de leurs disponibilités à Didier.

Michel


P.S. : la question du jour était : savez-vous où l’on trouve une boulangerie ouverte avec du bon pain ? La deuxième était : où se trouve le bureau de Poste ? Question piège car si vous expliquez où est la Poste Grangier, manque de pot, elle est fermée pour travaux de rénovation (encore 5 ou 6 mois à attendre) Un bureau de Poste provisoire est donc ouvert boulevard de la Trémouille. Pour l’atteindre, il faut faire le tour du pâté de maisons !

prochain tractage prévu pour vendredi ou samedi avec le nouveau programme qui couvrira 3 semaines du 22 juillet au 04 aout


Dernière édition par didier loranchet le Mar 21 Juil - 17:30, édité 1 fois
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Sam 15 Aoû - 22:39

"Qu'est ce que vous me proposez, là?"
"c'est le nouveau programme du cinéma Eldorado, monsieur."
"Donnez moi plutôt le programme de l'Olympia"
"Je suis désolé mais je n'ai que celui de l'Eldorado."
"oui mais moi c'est à l'Olympia que je veux aller. si vous voulez distribuer un programme de cinéma, vous devriez les proposer tous."
"cette distribution de programme est une action de soutien au cinéma Eldorado, monsieur; prenez le toujours, il vous donnera un aperçu de ce que propose l'Eldo à son public"
"Si je veux un programme, je le prendrai là où je peux trouver les programmes de tous les cinémas!"
et le monsieur repart en haussant les épaules...
La première fonction de cette action de tractage en ville, que nous menons maintenant depuis 3 mois, et que dénie ce passant un brin provocateur, c'est de montrer qu'il y a une mobilisation autour de notre cinéma en difficulté. Pour ceux qui fréquentent l'eldo, il y a comme une évidence à nous voir distribuer tracts et programmes, leurs sourires, les clins d’œil et leurs encouragements nous disent
que notre implication est accueillie avec complicité et gratitude. Pour ceux qui sont plus éloignés de l'eldo et du cinéma, notre présence intrigue et provoque de la curiosité pour ce lieu qui inspire cette action un peu inhabituelle. On nous demande des explications, on nous pose des questions...
Parfois les gens à qui nous donnons le programme s'arrêtent et commencent à le regarder. Nous en profitons pour attirer leur attention sur tel ou tel aspect:
"Ici, vous pouvez remarquer un encadré qui s'appelle ciné-mômes: c'est là qu'on trouve les films pour enfants, il y en a toute l'année et même pour les tout petits!"
"eh bien vous, on peut dire que vous vous y prenez en avance!" répond la jeune femme en riant; il faut dire qu'elle est enceinte et doit accoucher dans quelques jours...
C'est l'autre fonction du tractage qui apparaît dans ce petit échange: amener de nouveaux spectateurs à l'eldo ( dans ce cas précis, ce ne sera pas pour tout de suite..) .difficile de mesurer l'incidence du tractage sur la fréquentation...Nous avons distribué des centaines de cartes "Microbe et Gasoil" à des gens qui auraient du se ruer en masse à l'eldo! Il est vrai que notre enthousiasme était lié au fait d'avoir vu le film dans une salle bondée de spectateurs très réactifs le soir de l'avant première. Peut-être le film est-il moins bien dans une salle au trois quart vides...mais rassurons nous: nous travaillons sur le long terme comme l'a montré la petite anecdote sur la future maman,
Pour finir j'aimerais parler d'une autre fonction de nos tractages directement liée aux compte-rendus que nous diffusons auprès de vous qui de près ou de loin, êtes impliqués dans la lutte pour la survie de l'Eldo. Chaque semaine, nous vous racontons nos petites histoires pour vous tenir éveillés en attendant que de nouvelles actions viennent vous mobiliser, . ça ne vous rappelle pas quelque chose?
Comme je pars en vacances pour une dizaine de jours, je laisse le soin à Michel de poursuivre seul cette entreprise...

"et le jour venant à apparaître, Shéhérazade se tut"
"mais dès que vint la nuit, Shéhérazade reprit"
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Sam 15 Aoû - 22:42

le tracteur est parfois sujet au doute tant il est difficile de mesurer les résultats de son action; il est donc très heureux lorsqu'il peut faire état de résultats concrets comme ce fut le cas ce mardi matin:
Le cas n'est pas simple: cette petite mamie a ses 2 petits enfants en garde pour les vacances, 3 et 7 ans et oui, ce serait une bonne idée de passer un après-midi avec eux au cinéma mais il faudrait trouver un film qui les intéresse tous les deux . Pas de problème, l'équipe de programmation de l'eldo a tout prévu: jeudi 20, pendant que mamie emmènera la petite voir la pie voleuse, l'heureux papy découvrira avec son grand petit fils Vice versa, l'étonnant film des studios pixar le tout pour 20€ maximum, dommage qu'on ne puisse vendre les places sur le marché!
Ce couple est de passage à Dijon, ville qu'ils ont quittée à regret il y a 10 ans pour raisons professionnelles. Ils habitent en région parisienne, Ils vont parfois au cinéma, au Balzac, dernier cinéma indépendant des champs élysées, et attendent avec impatience la retraite dans 4 ou 5 ans pour revenir à Dijon où ils pourront aller au cinéma autant qu'ils le voudront, en attendant, ils participeront à la souscription, histoire d'être sûr que l'eldo sera là quand ils reviendront. L'eldo devrait donc recevoir d'ici peu un don en provenance de Rueuil Malmaison!
cette dame hésite un peu à prendre le programme que je lui tends, je lui demande si elle va parfois au cinéma; un peu timidement elle m'explique que son mari étant hémiplégique, ils n'y vont plus. Je lui signale que les 3 salles sont accessible aux personnes se déplaçant en fauteuil, ce qu'elle ignorait. Comme ce n'est pas le cas dans les cinémas du centre ville, ils s'étaient résigné à ne plus aller au cinéma et n'avaient pas pensé à l'eldo. Par acquis de conscience j'informe la dame que les salles du Cap Vert et de l'Olympia sont aussi accessibles mais elle me répond avec un petit sourire qu'elle et son mari goûtent peu les films à cascades et effets spéciaux. Pour être complet je lui indique l'existence d'une place de parking réservée devant la crèche qui jouxte l'eldo mais elle m'apprend que Divia met un mini bus au service des handicapés pour leurs déplacements en centre ville et que la rue d'Auxonne en fait partie. Ils utiliseront donc ce service à la demande pour se rendre prochainement au CINEMA ELDORADO
Voilà 3 résultats concrets qui mettent du baume au coeur du tracteur de l'eldo!
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Sam 15 Aoû - 22:43

le jadrin de poche ne donne pas beaucoup d'ombre mais ce n'est pas sa fonction,
En ces temps de canicule, le rado de l'eldo s'est donc prudemment replié à l'angle des rues Godrans et Bannelier pour y distribuer tranquillement tracts et programmes au rythme des descentes de tramway toutes les 9 mn environ.
Un comportement a retenu notre attention tant il est riche de perspectives pour l'eldo:
Une dame plutôt bcbg assez pressée attrape au vol tract et programmes avant de s'engouffrer dans le salon de coiffure qui fait l'angle. Nous pourrons observer ensuite qu'avant de confier ses cheveux à son Edward au mains d'argents local, elle passera son temps d'attente à éplucher consciencieusement tract et programme de l'eldo .
N'est ce pas formidable? il faut absolument déposer des programmes dans tous les salons de coiffure dijonnais! Déjà ça changera des magazines qu'on y trouve habituellement et qui sont peu attrayants, il faut bien l'avouer (chez mon coiffeur il n'y a que de vieux exemplaires d'auto-moto défraîchis) et l'on verra affluer vers l'eldo de nouveaux spectateurs aux oreilles bien dégagées et de nouvelles spectatrices au brushing impeccable ce qui changera, il faut bien le dire, de tous ces habitués de l'eldo qui ne semblent pas connaître l'existence des salons de coiffure.
Si l'on veut que les nouveaux spectateurs aient une parfaite dentition il faudra penser à déposer des programmes chez les dentistes...
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Sam 15 Aoû - 22:44

pour moi qui fréquente les salons de coiffure féminins dijonnais je ne suis pas certaine que la "bourge" type brushing hebdomadaire soit absolument notre cœur de cible, j'ai essayé dans mes distributions de programme de cibler ce type de look, c'est en général un échec, j'avoue choisir ma clientèle lors des distributions marché et je n'ai pas assez de recul pour vous sortir des stats
Didier pour ton éducation les magazines dans les salons sont plutôt people et déco
je souhaiterais déposer des programmes à la boulangerie Febvre rue Bannelier qui nous a offert du pain et à celle de la Chouette en face à Notre Dame( Dijon cité de la gastronomie",la "bouffe est notre cœur de cible
Françoise
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par didier loranchet le Sam 15 Aoû - 22:45

"pouvez vous m'indiquer la rue du grand duc, svp?"
renseigner les touristes tient parfois de l'exercice de sport cérébral!
après un petit temps de réflexion je leur indique le chemin de la rue de la chouette ainsi que celui de la place des Ducs!
assez fier de moi, je décide d'appliquer cette méthode à ma mission première, amener des spectateurs vers notre cinéma favori:
à cette dame qui semble sensible à l'écriture cinématographique dans les films dont elle me parle, je conseille Summer ainsi que le Hong Sang Soo
aux personnes qui veulent assister à la soirée Barbet Schroeder, je conseille de réserver leur place, ce qui les oblige à aller voir un autre film d'ici là
à ce couple franco-colombien, je signale "la isla minima" ainsi que le labyrinthique "nina de fuego" tous les 2 en version espagnole
à propos de labyrinthe il en est un qui occupe bien la tête de nombreux dijonnais non motorisés, c'est celui du réseau Divia. Pour ratisser plus large, j'informe que pour accéder à l'eldo, il y a les lignes 5 et 12 arrêt Musset, ainsi que les lignes 3, 6 et 11 avec arrêts Voltaire et H Fontaine , Mes interlocuteurs ne semblent pas tous convaincus de la justesse de mes infos...!
Et puis il y a les mécontents:
Cette dame est une fan absolue de Bruno Ganz dont elle ne manque aucune des apparitions à l'écran (et oui, ça n'existe pas que pour Ryan Goslin) et elle regrette bcp qu'il ne soit pas invité avec Barbet Schoeder!
Cette autre dame ne vient plus à l'eldo qu'elle boycotte depuis qu'on ne lui a jamais répondu à ces nombreux mails pour s'informer de la programmation du film "à la recherche de Vivian Meier"
Et puis il y a ceux qui se languissent de Michel:
"Le programme, je l'ai déjà, c'est votre ami le coutelier qui me l'a donné mardi!"
"Votre ami Michel n'est pas là ce matin, il n'est pas malade au moins?"
Voilà pour vendredi, aujourd'hui c'était l'assomption, j'ai donc prié "la vierge des tueurs*" pour que la soirée Barbet Schroeder soit un grand succès
* (la vierge des tueurs est mon film préféré de Barbet Schroeder)
à mardi
avatar
didier loranchet

Messages : 120
Date d'inscription : 29/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: lancement du RADO

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum